Une séparation brutale ! – .

Une séparation brutale ! – .
Une séparation brutale ! – .
--

Ils s’étaient rencontrés lors d’un tournoi de tennis à Biarritz il y a quarante et un ans. Entre l’humoriste et la belle Béatrice, le coup de foudre a été immédiat. Très fusionnels, les tourtereaux ont fini par se marier le 17 juin 2000. Parents de trois enfants, Fanny, l’aînée, née en 1986, devenue compositrice et interprète, Tom, acteur et chanteur qu’on ne présente plus, et la mineure, Elsa, née en 1988, ont formé un clan uni. Mais aujourd’hui, une rupture terrible viendrait ternir à nouveau ce bonheur. Alors que l’acteur de 75 ans s’apprête à remonter sur la scène du Théâtre des Nouveaux, à Paris, pour interpréter Les Pigeons, sa première œuvre d’auteur, en compagnie de Francis Huster, il se souvient d’une séparation brutale, lui qui l’avait voulu beaucoup j’ai aimé que cette histoire d’amour soit indestructible !

Souffrance

Malheureusement, le couple formé par ses parents n’a pas résisté à leurs disputes incessantes. Lorsque Claude, son père ingénieur métallurgiste, et Mafalda, sa mère modèle, divorcent, le quotidien du petit Michel et celui de sa sœur Réjane, de deux ans sa cadette, est bouleversé. Pour le garçon, le choc est immense. Aujourd’hui encore, l’artiste restera traumatisé par ce drame qui a marqué son enfance. “J’ai subi la séparation de mes parents”, a-t-il ainsi concédé à Gala.

Trop occupés à reconstruire leur vie personnelle, Claude et Mafalda ont dû prendre une décision radicale. “Avec ma sœur, nous avons été approchés”, a révélé Michel Leeb. Interné chez les Jésuites au collège Saint-François-de-Sales d’Évreux, il connaît l’immense souffrance de l’éloignement.

De son propre aveu, il se sentait « exclu du noyau familial ». On peut facilement imaginer le ridicule que subit ce fils de divorcés à ce moment-là. Un tel état était rare, sans parler du sentiment de honte de se sentir différent des autres. Un traumatisme qui le hantera encore bien des années plus tard !

--

Mais, fort heureusement, la star a réussi à construire avec sa bien-aimée, Béatrice, une “famille solide” qui lui a permis de panser un peu ses blessures d’enfance et de s’épanouir dans son métier. “C’était capital, mais pas seulement dans ma carrière, dans ma vie”, avoue-t-il. Et d’ajouter : “Quand j’ai pu fonder une famille, je voulais qu’elle soit forte, unie. Ma famille est une forteresse imprenable. Et quand ça ne va pas, c’est un refuge », raconte celui qui a récemment eu la joie de devenir grand-père, grâce à sa fille Elsa, qui a accouché il y a quinze mois d’une petite fille prénommée Gaia.

“Incroyable nostalgie”

Voir Gaïa enfant, son émerveillement devant les cadeaux de Noël, me ramène trente-cinq ans en arrière. J’ai une incroyable nostalgie d’enfance. Pas le mien, mais celui de mes enfants, et j’apprécie de revivre ces moments à travers ma petite-fille”, conclut le “jeune” grand-père dont le premier métier a été, ne l’oublions pas, professeur de philosophie. Une discipline qui, sans aucun doute, lui a appris à savourer sagement le bonheur au quotidien…

Valérie Edmond

Une séparation brutale

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT Angèle “plus en phase avec le polyamour”, la chanteuse se confie sur sa sexualité et ses paradoxes – .