L’évêque de Bayeux-Lisieux supprime la reconnaissance de la Mission Thérésienne – .

L’évêque de Bayeux-Lisieux supprime la reconnaissance de la Mission Thérésienne – .
L’évêque de Bayeux-Lisieux supprime la reconnaissance de la Mission Thérésienne – .
--

Qu’apprendrons-nous demain ? Pas un jour ne passe sans qu’une nouvelle décision difficile ne surgisse dans l’Église de France. C’est au tour de la Mission Thérésienne, après la suspension des ordinations dans le diocèse de Fréjus-Toulon, l’annonce d’une visite apostolique dans le diocèse de Strasbourg, ou encore la dissolution de la communauté du Verbe de Vie.

Créée en 1975, la Mission Thérésienne, qui invitait les enfants et les familles à prier pour l’Église dans plus de vingt pays, vient de se voir retirer son statut d’association canonique de fidèles le 30 mai par l’évêque de Bayeux-Lisieux Mons Jacques Habert , de qui cela dépendait. C’est l’un de ses prédécesseurs qui en 1992 accorda la reconnaissance officielle à cette association dont le siège était à Lisieux.

Une décision motivée par des “dysfonctionnements durables”

Quelles sont les raisons d’une telle décision ? Cela vient après une enquête. » mandaté par Mgr Jacques Habert juste après son arrivée dans le diocèse en 2020 pour mieux comprendre le fonctionnement de la Mission Thérésiennea expliqué à Famille Chrétienne le Père Laurent Berthout, délégué épiscopal à l’information du diocèse de Bayeux-Lisieux. Nous avons ici l’exemple d’un évêque qui exerce sa vigilance ». De son côté, dans une lettre adressée aux abonnés des différents magazines diffusés par l’association (Petit Berger, Cinq Pains Deux Poissons, Vianney, Mission Thérésienne), son président Cyrille Chartier-Kastler ne donne pas de détails sur les causes. Il indique seulement que les différents numéros à venir seront remboursés et que l’association civile -qui était rattachée à l’association canonique reconnue par l’évêque depuis 1992- “Les travaux se poursuivront en collaboration avec le diocèse de Bayeux-Lisieux.”

Information confirmée à Famille Chrétienne par le Père Laurent Berthout, qui assure : « La décision de notre évêque se réfère uniquement à l’association, mais pas à son but. Le projet est très louable et Mgr Habert travaille déjà pour permettre de nouvelles perspectives.” Si l’évêque a mis fin à la reconnaissance de la mission thérésienne, c’est parce que “des dysfonctionnements importants et durables de l’association”a poursuivi son porte-parole. Qu’est-ce qui ne va pas? En disant simplement que ce sont des problèmes de ” gouvernance » le diocèse ne souhaite pas donner plus de détails pour le moment.

Accusations contre le fondateur

Le porte-parole diocésain confirme toutefois les informations recueillies par Famille Chrétienne dénonçant des plaintes contre le fondateur de la Mission Thérésienne, l’abbé Bruno Thévenin. Ce dernier aurait été accusé d’abus spirituels et sexuels par plusieurs femmes. « Il y a eu un dépôt de plainte, suivi d’une enquête, sans suite, avant l’installation de Mgr Habert. Le cas de l’abbé Bruno Thévenin doit être séparé des problèmes qui concernent strictement l’association et qui ont motivé la décision de l’évêque de mettre fin à sa reconnaissance.Le père Laurent Berthout insiste. “Le père Bruno Thévenin atteint lui aussi l’âge de la retraite et la suppression de l’association canonique des fidèles fait qu’il n’est plus son conseiller spirituel”.

--

Pour l’instant, l’association civile Mission Thérésienne réfléchit déjà à la suite. « Nous voulons rester fidèles à sainte Thérèse de Lisieux et à la prière des familles pour les prêtres, dit Cyrille Chartier-Kastler à Famille Chrétienne. Monseigneur Jacques Habert a invité notre Conseil d’Administration à travailler à la poursuite des travaux (et à leur renouvellement probable) en rapport avec le Sanctuaire de Lisieux. Ce projet nous motive. Dès que notre projet sera stabilisé, nous le présenterons aux membres de l’association civile. Nous avons des idées pour une variété de nouvelles initiatives. »

Jusque-là, l’association s’était étendue à plus de vingt pays, dont la Belgique, l’Italie, la Pologne, la Lituanie, la Hongrie, la Bulgarie, la Chine, les États-Unis, le Mexique et l’Angola. « Plus de 6 500 prêtres et religieux sont personnellement confiés à la prière des enfants de la Mission Thérésienne en France : l’enfant est alors le parrain d’un prêtre ou d’un religieux », indique l’association sur son site internet. Elle offrait également des retraites et des pèlerinages, et devait en partie sa renommée à la publication de ses cinq revues d’enseignement de la foi adaptées aux différentes tranches d’âge. L’association canonique portait davantage la dimension pastorale, tandis que l’association civile gérait davantage les diverses activités.

- évêque BayeuxLisieux supprime reconnaissance Mission Thérésienne

Lévêque BayeuxLisieux supprime reconnaissance Mission Thérésienne

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV L’ancien Premier ministre Renzi prévoit un bloc central pour les élections en Italie – .
NEXT « Un ralentissement des opérations en Ukraine est probable » – .