Breaking news
12 cadeaux de Noël pour les amoureux des livres -
ER est toujours à vos côtés. -
« Agnostic Indie disco » contre la guerre – . -
le stress pandémique vieillit les jeunes cerveaux -
Un autre décès a été signalé -
« dokFilm » pour les 80 ans du prix Nobel – . -
L’Occident aurait pu éviter le conflit -

Des scientifiques étudient les vestiges sous-marins d’une ancienne civilisation

Des scientifiques étudient les vestiges sous-marins d’une ancienne civilisation
Des scientifiques étudient les vestiges sous-marins d’une ancienne civilisation
--

Temps de lecture : 2 min — Vu sur Vice

Il y a près de 5 500 ans, une civilisation régnait sur la région entourant le lac de Constance, un lac glaciaire situé entre l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse. Aujourd’hui, seuls 170 cairns cachés sous les eaux scintillantes attestent de l’existence passée de l’activité humaine. Mais Vice le prétend : les archéologues sont plus proches que jamais de percer ce mystère.

Découvert en 2015 par l’Institut de recherche des lacs de Langenargen, cet élément préhistorique de 10 kilomètres de long suscite depuis lors des débats parmi les scientifiques. Pour eux, une seule certitude : ces formations rocheuses ont été faites par les humains qui occupaient la région au Néolithique.

« Il est vrai que ces tertres funéraires ont été construits par nos ancêtres directement sur le rivage. Aujourd’hui, le paysage est bien différent puisque le changement climatique a fait monter le niveau du lac entre trois et cinq mètres par rapport à cette époque. Le littoral fluctue aussi au gré des saisons et de l’enneigement de la chaîne alpine »rapporte Urs Leuzinger, archéologue au Musée cantonal d’archéologie de Thurgovie.

Un tel bâtiment soulève des questions sur les capacités physiques nécessaires à sa construction. Selon une étude de 2021, les piles de pierres mesurent plusieurs mètres de large et jusqu’à deux mètres de haut, ce qui en fait une œuvre architecturale impressionnante. Pour l’archéologue, ces tumulus ne sont pas l’œuvre d’un seul peuple.

Des recherches récentes sur les vestiges de maisons sur pilotis à proximité appuient son argument. Les scientifiques supposent même que diverses populations ont contribué à la construction de l’élément. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : des efforts de KO ont été faits.

--

une fonction énigmatique

Tenant compte des nombreuses heures consacrées à la création de cet édifice, les scientifiques tentent d’expliquer le sens que cela pourrait représenter pour ces peuples préhistoriques. Parmi les suppositions : des îles artificielles (aussi appelées « crannogs »), des plates-formes de pêche, des fortifications frontalières, ou encore un calendrier basé sur les solstices.

Urs Leuzinger, pour sa part, y voit une explication culturelle : « Pourquoi pas des îles liées à une cérémonie funéraire ? Jusqu’à présent, nous n’avons pas trouvé de cimetières, et nous ne savons pas non plus quelle vision ils ont eue de la mort. Mais ce n’est que mon avis personnel.”

Pour résoudre ce mystère, l’équipe de recherche devra effectuer de nombreuses autres plongées et interroger les indices en leur possession. Les résultats des premières études seront présentés au grand public cette semaine dans une exposition éphémère à l’Office archéologique de Thurgovie. De plus, les visiteurs sont invités à venir déposer une pierre de leur région pour constituer un 171moi amassez-vous et honorez ces anciens bâtisseurs comme il se doit.

- Les scientifiques étudient les restes les sous-marins une ancienne civilisation

Des scientifiques étudient les vestiges sousmarins dune ancienne civilisation

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Russie – Faiblesse de Poutine – Moscou s’éloigne des États ex-soviétiques – .
NEXT Milice djihadiste de « l’État islamique » : chef assassiné – .