A Paris, victoire écrasante et « campagne de Chirac » pour Clément Beaune – .

A Paris, victoire écrasante et « campagne de Chirac » pour Clément Beaune – .
A Paris, victoire écrasante et « campagne de Chirac » pour Clément Beaune – .
--

Au bout du suspense, Clément Beaune, ministre délégué chargé de l’Europe, a été élu député de la 7e circonscription de Paris.

Chaleur humide et orages grondant au loin, la météo du dimanche soir est en parfaite harmonie avec le suspense de cette nuit électorale. Les militants et sympathisants de Clément Beaune, réunis au Bota Bastoch’, une brasserie parisienne du 12e arrondissement, fixent la télévision. Bières et pizzas détendent un peu l’ambiance, mais les défaites des ministres Amélie de Montchalin et Brigitte Bourguignon et la règle fixée par Emmanuel Macron – quitter le gouvernement en cas d’échec – sont dans tous les esprits.

Vers 21h30, quand LCI montre le visage de Clément Beaune avec le chiffre de 50,8 %, la joie est pour une brève seconde. “C’est une estimation”, tempèrent immédiatement plusieurs voix dans la salle. Les résultats du ministre délégué chargé de l’Europe, qui côtoie pour la première fois le suffrage universel, sont ultra serrés.

Quelle est la suite après cette annonce ?

“C’est mon premier combat électoral, ça a été difficile”

22h10, un grand coup de tonnerre résonne à l’extérieur, puis des cris de joie suivent quelques secondes plus tard dans la brasserie aux murs de briques. Les résultats sont confirmés, Clément Beaune est désormais adjoint. Dans ce 7e arrondissement de Paris, 658 électeurs ont fait pencher la balance. “C’est mon premier combat électoral, ça a été difficile”, reconnaîtra le nouveau député devant ses partisans.

Quelle est la suite après cette annonce ?

A 40 ans, “M. L’Europe” d’Emmanuel Macron est parti sur un bulletin de vote défavorable face à la représentante de l’alliance Nupes, Caroline Mecary, avocate de 59 ans, qui a remporté le premier tour avec 40,43% de voix contre. 35,81% pour le ministre.

Vers 22h30, après une visite à l’Elysée puis à Matignon, Clément Beaune arrive enfin dans ce QG d’un soir, accueilli par “Et pour Clément, allez, allez”, crié par ses supporters, dont de nombreux jeunes. . Mais le nouveau député ne cède pas au triomphalisme. “Soyons réalistes, humbles, nous avons gagné fort”, a-t-elle lancé en adressant un mot à sa rivale et “surtout aux militants qui l’ont accompagnée, aux électeurs qui ont voté pour elle”. « Nous sommes allés d’une voix à l’autre, mais de nombreux électeurs de cette circonscription parisienne ont voté ici pour l’alliance menée par la France Insoumise. (…) Nous nous sommes battus pour cela, nous l’avons gagné dans un contexte difficile, nous l’avons gagné avec nos cœurs, avec nos valeurs, pour que l’Europe, pour que notre pays change, à l’écoute aussi des messages, des espoirs et des difficultés d’Ecologie, de services publics. Nos jeunes nous ont parfois envoyé des messages difficiles dans ces communes particulières, il faut écouter.

--

Quelle est la suite après cette annonce ?

Quelle est la suite après cette annonce ?

“Je l’ai remercié pour ce cadeau de fête des pères”, sourit Philippe Beaune

Son père Philippe Beaune, enseignant-chercheur en biochimie, a eu droit au premier câlin. “Il ne m’a rien dit, il était visiblement content. Je l’ai remercié pour ce cadeau de fête des pères”, a-t-elle déclaré à Paris Match. “Je suis heureux pour lui. Je pense qu’il le fait bien. L’Europe a toujours été une passion pour lui, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de gens qui connaissent l’Europe comme lui », salue ce père fier qui a fait campagne « un peu » avec son fils.

©

“Cette campagne a été l’une des plus physiques que j’aie connues”, explique Jean-Jacques Curiel, secrétaire national du Parti radical, 40 ans de vie politique, qui y voit même “une ressemblance avec une campagne de Chirac”. “Il fallait aller arracher toutes les voix”, poursuit-il. « Escalier par escalier, nous avons ciblé tous ceux qui pouvaient être convaincus. Au-delà, c’était irrationnel”, a ajouté André, un militant de 57 ans.

Vers 23 heures, après quelques interviews télévisées, Clément Beaune enlève sa veste et partage un verre avec ses followers. La soirée se poursuit hors presse. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, passe une tête. Les militants savourent entre eux cette victoire, une des « rares bonnes nouvelles de l’après-midi ».

Étiquettes : Paris victoire balayage campagne Chirac pour Clément Beaune

Paris victoire écrasante campagne Chirac pour Clément Beaune

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT les hospitalisations augmentent en France, notamment chez les personnes âgées – .