Breaking news

une femme morte, un blessé… le récit d’une nuit de terreur à Saint-Orens, près de Toulouse – .

une femme morte, un blessé… le récit d’une nuit de terreur à Saint-Orens, près de Toulouse – .
une femme morte, un blessé… le récit d’une nuit de terreur à Saint-Orens, près de Toulouse – .
--

l’essentiel
Une femme de 20 ans a été retrouvée morte vendredi soir à Saint-Orens. Son ami était dans un état critique. Un homme a été arrêté.

“Il criait ‘Au secours ! “Il a fait quelques mètres et s’est effondré.” Choc et étonnement, ce samedi matin, rue de Lalande à Saint-Orens-de-Gameville, où une jeune fille de 20 ans a été assassinée vendredi soir. C’est son associé qui a alerté les voisins. Ensanglanté, il a pu expliquer que lui et la jeune fille avaient été sauvagement attaqués chez eux quelques instants auparavant.

Blessé, il a pu s’enfuir, laissant derrière lui de longues traînées de sang. Les pompiers mais aussi le Samu ainsi que les gendarmes de la compagnie de Villefranche-de-Lauragais sont intervenus vers 22h40 dans ce quartier pavillonnaire frontalier de Labège.

A lire aussi :
Une femme morte et un homme grièvement blessé : ce que l’on sait de l’attaque à l’arme blanche qui a eu lieu près de Toulouse

Rapidement, les services d’urgence se sont occupés de cet homme de 22 ans qui se trouvait dans un état critique. Il a subi de nombreuses blessures par arme blanche, notamment au visage et au cou. “Je pourrais dire qu’on avait essayé de le tuer ainsi que sa femme”, décrit le parquet de Toulouse. Il a été transporté aux urgences de l’hôpital de Rangueil.

Enquête pour meurtre et tentative de meurtre

Immédiatement, secours et gendarmes parcourent les 80 mètres qui les séparent du pavillon du couple. Là, ils ont trouvé le corps sans vie de la jeune fille de 20 ans devant la porte de sa maison. Malgré leurs efforts pour tenter de la réanimer, ils n’ont pu que confirmer sa mort. Il a montré des signes de coups de couteau sur tout le corps. Le procureur de service s’est rendu sur les lieux.

--

Dans la foulée, une enquête a été ouverte pour “meurtre et tentative de meurtre”. Des techniciens des enquêtes criminelles ont fouillé la scène du crime et le médecin légiste a examiné le corps de la victime.

Appelez les gendarmes à se rendre

Les gendarmes se sont donné beaucoup de mal pour retrouver le meurtrier. Sur la passerelle se trouvaient la brigade d’enquête de Villefranche-de-Lauragais, le Psig, et la section d’enquête de Toulouse.

Dans la nuit, vers 1 h 10, un homme compose le « 17 ». Il a dit qu’il était responsable des coups de couteau à Saint-Orens et qu’il se rendait. Les gendarmes sont allés l’interroger, dans la rue, près de Ramonville. Il a été placé en garde à vue puis hospitalisé à Purpan en raison d’une grave blessure à la main.

Sa deuxième victime, le jeune homme de 22 ans dont le pronostic vital était compromis, était “dans un état stable” samedi matin. A ce jour, le mobile du meurtre de la jeune femme et de la tentative de meurtre de son compagnon est inconnu. Cependant, il ne s’agit pas d’un crime de rôdeur, les trois protagonistes se connaissaient.

Tags : j’étais hurlant pour aide une femme mort homme blessé histoire une nuit terreur SaintOrens proche Toulouse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT A Marseille, des contrôles pour lutter contre d’éventuelles tromperies sur l’origine du fruit – .