criminel abattu à son domicile – .

criminel abattu à son domicile – .
criminel abattu à son domicile – .
--

Un homme de 56 ans, laissé condamné par l’association des malfaiteurs, a été assassiné le 21 septembre lors de la soirée dans sa maison de Poggio Mezzana (Haute-Corse), à-on informé auprès du procureur de Bastia et de sources proches de l’encuesta .

La victime, Jean-François Servetto, a reçu une balle dans la poitrine, en fermant les volets de sa maison, située dans un village de cette commune de la plaine de l’Est, a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête. Son épouse a alerté les secours vers 22h50.

tournage

Une information confirmée par Arnaud Viornery, le procureur de Bastia qui a précisé avoir ouvert une enquête pour «meurtre“O”conspiration» confiée en cosaisine à l’antenne de la police judiciaire de Bastia et à la section d’enquête de la gendarmerie. Jean-François Serveto avait déjà échappé à une tentative d’assassinat le 1er février 2021 en Haute-Corse, sept ans après avoir survécu à une première fusillade.

lire aussiCorse : l’économie et l’autonomie au centre des débats

Il a été “blessé par balle à Santa-Lucia-di-Moriani, sans que sa vie ne soit en danger», avait alors précisé Arnaud Viornery à l’AFP. Le 3 juillet 2013, cet homme a survécu à une fusillade en Haute-Corse. Lors de cette fusillade à Silvareccio, trois hommes avaient été tués par une escouade d’assassins lors d’une embuscade sur une petite route de montagne près de cette ville. Les assaillants ont réussi à prendre la fuite, mais les gendarmes avaient découvert à bord du véhicule utilitaire des victimes, tombé dans un ravin, des pistolets et des munitions, des gilets pare-balles, des cagoules et des gants.

--

Conspiration

Seul rescapé du bilan, Jean-François Servetto, qui se trouvait à bord du véhicule attaqué et a été grièvement blessé, a été condamné en mai 2016 par le tribunal correctionnel de Bastia à six ans de prison pour association de malfaiteurs pour avoir commis un ou plusieurs meurtres dans ce Cas.

lire aussiLes indépendantistes corses pressent à nouveau

Cette peine couvrait également les menaces proférées à l’encontre du maire de la commune de Linguizetta (Haute-Corse). En janvier 2021, il a également été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, soupçonné d’avoir participé à la préparation d’un assassinat dans la région de Cargèse (Corse-du-Sud).


VOIR ÉGALEMENT – Corse : sur la plage de Liamone, des bateaux désarticulés par le mauvais temps

criminel abattu son domicile

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT Joyeux Poutine, répond Zelensky – .