Gaël Perdriau part en congé de la présidence de la métropole – .

Gaël Perdriau part en congé de la présidence de la métropole – .
Gaël Perdriau part en congé de la présidence de la métropole – .
--
Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, le 18 septembre 2022. OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (Les Républicains, LR), va déléguer ses fonctions de président à la métropole, en lien avec l’affaire de chantage “sextape” qui secoue sa ville depuis fin août, Agence France-Presse (AFP) a appris jeudi l’un des vice-présidents de la communauté.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Saint-Etienne, l’onde de choc de l’affaire Perdriau

L’élu, 50 ans, ne présidera pas le prochain conseil métropolitain, prévu le 29 septembre, et cessera d’exercer ses fonctions de représentation étrangère, a expliqué à l’AFP le maire d’Unieux, le communiste Christophe Faverjon. Cette solution est “le fruit d’une réflexion collective” Dans « le respect de la justice et de son rythme » avec la fin de « préserver la métropole » troubles liés à cette récente affaire de chantage intime à la vidéo, a-t-il expliqué après une réunion des vice-présidents de la métropole.

Gaël Perdriau a appelé au retrait de son camp et de l’opposition

L’image du maire de Saint-Etienne a été considérablement ternie par une affaire de chantage politique à la “sextape” mise en examen à Lyon. Cette affaire a explosé fin août lorsqu’un ancien proche de la municipalité a fait des aveux très détaillés au site. partie média au cours d’une « manières peintes » commandité, selon lui, par le maire et son entourage pour neutraliser l’ancien député centriste, Gilles Artigues. Selon ce proche, l’opération était rémunérée par des prestations fictives facturées à deux associations culturelles locales subventionnées par la mairie.

--
A lire aussi : Chantage politique à la “sextape” à Saint-Etienne : Gaël Perdriau vire Pierre Gauttieri, son directeur de cabinet

La semaine dernière, M. Perdriau n’avait pas encore publié son ” détermination “ rester en fonction, faisant la sourde oreille aux appels de ceux qui lui demandaient de partir : élus locaux et nationaux, de son domaine et de l’opposition, ainsi que les acteurs économiques locaux.

Le conseiller municipal a été arrêté le 13 septembre avec trois autres membres de l’équipe municipale. L’information judiciaire, ouverte à Lyon après une plainte de Gilles Artigues, fait référence à la production et à l’utilisation d’une vidéo tournée en janvier 2015 dans laquelle on voit cet ancien député connu pour son engagement catholique et ses positions homophobes se faire masser par un homme dans un chambre d’hôtel à Paris.

Le monde avec l’AFP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Oskar Kokoschka, peintre explosif – .
NEXT Joyeux Poutine, répond Zelensky – .