675 millions d’euros pour amortir les coûts de perte de réseau – .

675 millions d’euros pour amortir les coûts de perte de réseau – .
675 millions d’euros pour amortir les coûts de perte de réseau – .
--

Subvention de 450 millions d’euros pour le logement et le chauffage pour soutenir les ménages privés par les Länder

Vienne (PC) Le thème central de la commission du budget d’aujourd’hui était la « Subvention au coût de l’énergie 2 » pour les entreprises très consommatrices d’énergie, pour laquelle il n’existe toujours pas de facture concrète. Cela sera mis en œuvre en modifiant la loi sur la subvention des dépenses énergétiques pour les entreprises (3085/A). Une modification est prévue pour la prochaine session plénière du Conseil national.

Sous la forme de propositions de commission, la commission budgétaire s’est prononcée en faveur d’une plus grande indemnisation des coûts de perte de réseau. En 2023, cela devrait amortir 675 millions d’euros. En outre, le domaine de responsabilité de l’Agence autrichienne de promotion de la recherche (FFG) sera élargi pour donner une base juridique à la gestion du modèle de financement forfaitaire par la FFG.

La commission budgétaire a également voté en faveur d’une subvention spéciale unique de 450 millions d’euros pour les Länder afin d’aider les ménages privés à faire face aux frais de logement et de chauffage (3078/A). Également à l’ordre du jour de la commission du budget figuraient les prises en charge par le ministre des finances d’un montant de 102 millions d’euros pour l’aide financière de l’UE à l’Ukraine (3076/A) et la mise en œuvre des exigences de l’UE en matière de certification des gestionnaires de systèmes de stockage ( 3086/A). Les députés se sont particulièrement intéressés aux études sur l’aide financière COVID, qui, selon le secrétaire aux Finances Florian Tursky, sont sur le point d’être publiées. Une motion de l’opposition NEOS sur laquelle la discussion était basée a été reportée à plusieurs reprises.

La « subvention aux coûts énergétiques 2 » pour les entreprises énergivores n’est pas encore disponible

Après la “subvention des coûts énergétiques pour les entreprises” (subvention des coûts énergétiques 1), qui aide les entreprises énergivores à faire face à leurs surcoûts d’électricité, de gaz naturel et de carburant, la compétitivité des entreprises Les prix autrichiens du gaz et de l’électricité doivent désormais être assurés par des mesures supplémentaires en raison des hausses de prix persistantes et du frein sur les prix du gaz et de l’électricité en Allemagne, a expliqué Karlheinz Kopf (ÖVP). Il est prévu de prolonger l’Energy Cost Subsidy 1 jusqu’à fin 2022. L’Energy Cost Subsidy 2 soulagera les entreprises des coûts élevés de l’énergie à partir du 1er janvier 2023. L’intensité de son financement doublera en phase 1 de 30 à 60 %. Selon Kopf, une augmentation de 30 à 50% est prévue pour l’étape 2. Cependant, il n’y a pas encore de projet de loi concret pour cela, mais seulement une demande de modification de la loi sur la subvention des coûts énergétiques des entreprises, qui est largement dépourvue de contenu. Selon l’ÖVP et les Verts, il n’a pas été possible de terminer un amendement à temps pour en discuter en commission du budget. Ainsi, la subvention aux dépenses énergétiques 2 sera traitée dans le cadre d’un amendement lors de la prochaine session plénière.

La procédure a fait l’objet de vives critiques de la part des partis d’opposition. Kai Jan Krainer (SPÖ) a estimé que l’affaire n’était pas fondée. Le collègue du groupe, Christoph Matznetter, a critiqué la procédure de transfert d’un « lanceur » au Conseil national et a déposé une demande de report. Cependant, il a été laissé en minorité avec les votes de l’opposition. Axel Kassegger (FPÖ) a parlé de combattre les symptômes et l’usure considérable. Karin Doppelbauer (NEOS) a également mis en garde contre la distribution des fonds fiscaux selon le principe de l’arrosoir. Elisabeth Götze et Jakob Schwarz (tous deux Verts) ont répondu aux critiques et défendu les mesures envisagées. La motion d’initiative a été approuvée avec les votes de l’ÖVP et des Verts en plénière.

Indemnisation plus importante des coûts de perte de réseau : 675 millions d’euros seront indemnisés en 2023

Les coûts supplémentaires pour les ménages et les entreprises résultant des pertes de réseau dues à l’augmentation massive des prix de gros sur le marché de l’électricité en 2023 doivent être davantage amortis. Alors qu’une compensation de 60% des surcoûts était initialement prévue pour le premier semestre, il faut désormais veiller à ce que les surcoûts d’acquisition de l’énergie perdue dans le réseau soient également significativement réduits pour les clients de l’électricité au second semestre de l’année 2023, a souligné la ministre fédérale Leonore Gewessler. Sur la base d’une proposition de commission soumise par l’ÖVP et les Verts, la loi de 2010 sur l’industrie et l’organisation de l’électricité (ElWOG 2010) sera modifiée. Selon les calculs d’E-Control utilisés comme base, il y aura des surcoûts pour les extracteurs de 844 millions d’euros en 2023. L’ÖVP et les Verts veulent désormais amortir 80 % de ces surcoûts. Les économies de coûts de 173 €/MWh pour le premier semestre s’élèvent à 225 €/MWh pour l’ensemble de 2023, ce qui, selon la proposition du comité, correspond à une réduction des coûts de 675 millions d’euros pour un an avec des pertes réseau d’environ 3 TWh.

En raison de l’augmentation massive des prix de gros sur le marché de l’électricité, les coûts d’acquisition de l’énergie perdue dans le réseau ont également augmenté de manière significative, l’ÖVP et les Verts ont plaidé pour l’augmentation du budget. Karin Doppelbauer (NEOS), en revanche, a manqué de transparence et de contrôle parlementaire. La motion a reçu les votes des factions gouvernementales.

Élargissement du domaine de responsabilité de FFG

En plus de la subvention des coûts énergétiques, les micro et petites entreprises sont soutenues dans le cadre d’un modèle de subvention forfaitaire. Selon une motion du comité approuvée par la majorité des partis au pouvoir, le domaine de responsabilité de l’Agence autrichienne de promotion de la recherche (FFG) sera élargi pour donner une base légale à la gestion par la FFG du modèle de financement forfaitaire. Karlheinz Kopf (ÖVP) souligne que la FFG dispose des ressources gratuites nécessaires pour cela. Sinon, les micro et petites entreprises devraient attendre plus longtemps pour leur argent, a-t-il souligné.

Alois Stöger (SPÖ), quant à lui, a mis en garde contre une modification des ressources et a souhaité que l’accent reste mis sur les tâches principales de la FFG, en particulier l’enquête. Le SPÖ a critiqué le manque d’expérience de la FFG dans le traitement d’un grand nombre de demandes, ainsi que le choix d’une « structure non transparente » et l’absence de contrôle parlementaire. Axel Kassegger (FPÖ) a également trouvé peu concluant de confier cette tâche à la FFG. La secrétaire d’État Susanne Kraus-Winkler a répondu que le modèle de financement forfaitaire devrait être traité automatiquement et qu’aucun examen détaillé n’est prévu.

Subvention de 450 millions d’euros pour le logement et le chauffage pour soutenir les ménages privés par les Länder

--

Markus Koza (Verts) a souligné que le gouvernement fédéral prévoyait une subvention ponctuelle de 450 millions d’euros aux Länder pour aider les ménages privés à faire face aux coûts de la vie et du chauffage. Les pays peuvent l’utiliser pour renforcer les initiatives existantes qui poursuivent le même objectif ou initier un nouveau soutien. Les fonds peuvent être utilisés pour des subventions à partir du 1er janvier 2023. Comme condition pour la subvention spéciale, ces prestations ne peuvent pas être compensées par l’aide sociale. L’initiative de sécurisation du logement et de l’énergie prévoit un financement complémentaire de 50 millions d’euros.

Koza a justifié le besoin accru de soutien avec la vague actuelle d’inflation. La subvention au logement et au chauffage a été approuvée avec les votes de l’ÖVP, des Verts, du SPÖ et du FPÖ. Le NEOS n’a reconnu aucun besoin de financement des États fédéraux allant au-delà de la compensation financière et n’a pas voté en faveur de l’initiative. Malgré l’approbation, le SPÖ et le FPÖ ont également exprimé des critiques. Kai Jan Krainer (SPÖ) a souhaité ancrer dans le texte légal l’utilisation des fonds pour les personnes ayant besoin de la sécurité sociale. Axel Kassegger (FPÖ), quant à lui, situe la distribution selon le principe de l’arrosoir. Par conséquent, le FPÖ a maintenu ouvert le déroulement du vote en plénière.

ÖVP, Verts, SPÖ, NEOS pour une aide macrofinancière à l’Ukraine

Sur la base de la décision de l’UE d’accorder une aide macrofinancière extraordinaire à l’Ukraine d’un montant de cinq milliards d’euros, le ministre des Finances est désormais autorisé à assumer la responsabilité sous forme de garanties. De plus, l’UE avait déjà prévu une décision sur un programme extraordinaire d’assistance macro-financière d’un volume d’un milliard d’euros. Désormais, avec un amendement à la loi de stabilisation de la balance des paiements, l’Autriche assumera des passifs pouvant atteindre 102 millions d’euros, avec lesquels les prêts de l’UE à l’Ukraine sont garantis, a expliqué Jakob Schwarz (Verts). Lors du vote, l’ÖVP, les Verts, le SPÖ et NEOS ont voté en faveur de cette aide macrofinancière. Axel Kassegger (FPÖ) ne croyait pas que le « financement unilatéral » de la guerre d’Ukraine était dans l’intérêt de la population autrichienne. Par conséquent, le FPÖ n’était pas d’accord avec l’initiative.

Certification des sociétés de stockage selon les exigences de l’UE

Selon la ministre fédérale Leonore Gewessler, les exploitants de systèmes de stockage devront à l’avenir être certifiés selon les exigences européennes. Afin d’assurer la mise en œuvre et l’application effectives des dispositions du droit de l’Union, l’ÖVP et les Verts ont voté en faveur d’un complément à la loi de 2011 sur l’industrie du gaz sur la base d’une motion d’initiative. Concrètement, les sociétés de stockage seront tenues d’informer préalablement l’autorité de régulation du démarrage de leurs activités. Une solution à l’échelle de l’UE était très importante pour les Verts. Elisabeth Götze (Verts) s’est explicitement prononcée contre le fait de le faire seule. Alois Stöger (SPÖ), en revanche, a trouvé une contradiction dans la loi sur les ressources minérales. En Autriche, toutes les entreprises de stockage sont déjà certifiées car l’installation de stockage appartient à la République, a-t-il expliqué.

Le ministre Gewessler a proposé la perspective d’un amendement en plénière dans lequel le groupe de clients protégés par des mesures de solidarité serait élargi pour inclure le chauffage urbain.

Des études sur l’aide financière COVID-19 sur le point d’être publiées

Deux études sur l’aide financière COVID-19 sont sur le point d’être publiées mais n’ont pas encore été soumises au Parlement, a déclaré le secrétaire aux Finances Florian Tursky à la commission du budget. Les études ont été commandées par EcoAustria, IHS et WIFO d’une part et l’institut de recherche CESAR d’autre part. Les coûts s’élèvent respectivement à 70 000 € et 54 000 €, comme l’a appris Kai Jan Krainer (SPÖ). Selon Tursky, les études étaient des récompenses directes. Les données COFAG servent de base aux analyses. L’évaluation des aides financières est très importante, ont souligné l’ÖVP et les Verts. La discussion était basée sur une proposition de résolution de NEOS, qui appelait à une évaluation transparente de l’aide financière. L’affaire a été ajournée une deuxième fois en raison des critiques des factions de l’opposition (1789/A(E)). (fermer) gla

REMARQUE : Le service du budget du Parlement fournit des analyses économiques de la politique budgétaire et des propositions du ministère fédéral des Finances. Vous pouvez trouver toutes les données actuelles sur l’exécution du budget (rapports mensuels) sur le site Web du ministère des Finances.


Questions et contacts :

Service de presse de la Direction parlementaire
correspondance parlementaire
Téléphone +43 1 40110/2272
service de [email protected]
http://www.parlament.gv.at
www.facebook.com/OeParl
www.twitter.com/oeparl

- Comité Budget millions euros pour coussin le coûte perte réseau

millions deuros pour amortir les coûts perte réseau

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT les syndicats veulent resserrer le rapport de force – .