Pascal Praud se fâche contre un ministre, puis avoue avoir merdé – .

Pascal Praud se fâche contre un ministre, puis avoue avoir merdé – .
Pascal Praud se fâche contre un ministre, puis avoue avoir merdé – .
--

Il s’agit d’une séquence stimulante pour ceux qui comparent les talk-shows de CNews aux discussions sur le commerce du café. Vivre c’est bien, mais c’est une catastrophe…

L’appart des terrasses parisiennes

Du bar local, ce mercredi 21 septembre à Professionnels Heure 2Nous n’en étions pas loin. Pendant le spectacle, le maître de cérémonie décide de partager un morceau de vie. La veille, Pascal Praud avait passé la soirée à la terrasse d’un bar-restaurant et voulait partager son indignation : “On n’a plus le droit de chauffer les terrasses désormais à Paris !”.

Cette mesure, qui visiblement à leurs yeux n’a ni tête ni queue, provoquerait l’ordre de “20 à 30% de CA” aux propriétaires de bars et de restaurants car avec la fraîcheur qui tombe au crépuscule, les clients délaisseraient les terrasses. « Tout ça parce que quelqu’un a dit ‘Pas de terrasses ! On ne chauffe plus les terrasses !’ ».le patron est outré Professionnels Heure 2.

C’était avant le drame… Avant, chauds comme une bouillotte et sans doute inconsciemment encouragés par les polémistes, le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’ils manient sobrement l’art de la contradiction ; Pascal Praud décide de “rémunérer” la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Il est croustillant et on ne lui demandera pas de dire les petites informations inaperçues que personne n’a captées à part lui.

Agnès Pannier-Runacher et l’histoire du frigo vide à la fin du mois

Sûr de lui, le présentateur sauve ses effets comme pour réclamer l’attention du public qui sent que quelque chose de lourd s’annonce. “Chaque fois qu’il dit quelque chose, c’est un collectionneur !”jeter dans le préambule. “Il a dit quelque chose d’absolument incroyable : ‘Si ton réfrigérateur est vide à la fin du mois, tu ferais mieux de le débrancher pour économiser de l’énergie’…”. Ses bras tombent, Pascal Praud est épuisé : tant de conneries dans la bouche d’un ministre -ça ne le fait pas tomber de sa chaise, il joue à l’ennui tous les soirs…-, c’est triste. “Je pensais que c’était le Gorafi (site parodique, ndlr), je vous assure (…) Ce sont les gens qui nous guident ! Que veux tu que je te dise…”, conclut-il. Pauvre France…

A lire aussi : Le mépris de Gérard Darmon pour Godard : “Repose en son âme, ce n’est pas quelqu’un que j’apprécie”

Des sourires complices et un désarroi contagieux sur le plateau. Avec cette diatribe, Pascal Praud a enfoncé le clou. Il est alors 20h30, c’est l’heure du pub.

--

“Ils m’ont baisé”

Revenir sur le plateau quelques minutes plus tard est légèrement moins sarcastique. Les commentaires sur le frigo ont donné des frissons. Pendant la pause, les notifications ont visiblement inondé le téléphone du journaliste, contraint d’avouer qu’il avait merdé. Les propos qu’il venait de faire au ministre avaient été diffusés par le récit parodique « Ministère de l’Ecologie du désert » : il n’était pas Gorafi, mais il l’était tout de même. Pascal Praud en prendra deux fois, non pas pour s’excuser -n’exagérons pas-, mais pour admettre une erreur : “Moi-même je me suis fait avoir”c’est-à-dire..

Quelques secondes de contrition avant de reprendre le cours normal de l’émission, qui s’achèvera par l’annonce de l’invité du lendemain matin : Eric Zemmour.

Plus d’informations…

Tags : Pascal Praud en colère avec ministre puis avoue merde

Pascal Praud fâche contre ministre puis avoue avoir merdé

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

NEXT Le LG Oled Flex sera disponible en octobre pour environ 3 000 $.